Installer une pompe à eau de pluie

Publié: Décembre 04, 2020
Etiquettes: sanitaire
Installer une pompe à eau de pluie

 

L'eau courante est chère, mais heureusement, vous pouvez utiliser sans problème l'eau de pluie pour une grande partie de vos besoins quotidiens. Afin de distribuer l'eau de pluie collectée dans et autour de votre maison, il vous faut une pompe à eau de pluie.

Mais quels en sont exactement les avantages, comment fonctionne le système et quelle pompe à eau de pluie choisir ? Nos spécialistes Solyd vous expliquent tout et vous mettent sur la voie pour une installation facile.

Avantages de la récupération de l'eau de pluie

L'utilisation de l'eau de pluie procure de nombreux avantages. Ainsi, l'eau de pluie est avant tout beaucoup plus avantageuse que l'eau courante, car elle ne coûte rien du tout. L'installation d'une citerne, une pompe et des accessoires ont évidemment un certain coût, mais comme l'eau de pluie est gratuite, vous récupérez l'installation en quelques années déjà.

De plus, l'utilisation de l'eau de pluie est aussi écologique parce que vous épargnez ainsi une certaine quantité d'eau potable. L'eau potable qui sort de nos conduites d'eau a parcouru un chemin long et cher, de sorte qu'il est dommage de l'utiliser pour arroser le jardin ou rincer les toilettes, par exemple.

Pour finir, l'eau de pluie est aussi nettement moins calcaire et elle est par conséquent plus douce pour vos conduites et vos appareils. Ils restent ainsi plus efficaces et durent plus longtemps.

Fonctionnement de la pompe à eau de pluie

Afin de récupérer et utiliser l'eau de pluie dans et autour de votre maison, vous avez besoin de différents éléments. Tous ces éléments fonctionnent en synergie et assurent ainsi une marche optimale.

Tout le processus commence par une pluie. La pluie qui tombe sur le toit est conduite à la citerne d'eau de pluie via les gouttières et le tuyau de descente. Cette citerne d'eau de pluie est généralement en béton ou en plastique, et elle est fabriquée d'une seule pièce pour prévenir d'éventuelles fuites. La taille de la citerne dépend de la quantité d'eau que vous pouvez collecter et que vous voulez utiliser.

Avant que l'eau n'arrive dans la citerne d'eau de pluie, un pré-filtre dans la citerne veille à en éliminer les impuretés grossières comme les feuilles et les petites branches, qui sont évacuées vers le fossé ou l'égout, par exemple. La citerne d'eau de pluie est en outre dotée d'un raccordement pour l'amenée, l'évacuation et le trop-plein, afin d'éviter toute inondation lors de périodes de pluie.

Après que l'eau de pluie a été filtrée et collectée dans la citerne d'eau de pluie, elle peut être utilisée dans et autour de la maison. Ainsi, vous pouvez l'utiliser pour le jardin ou la piscine en été, mais aussi pour rincer les toilettes ou faire tourner la machine à laver.

La meilleure pompe à eau de pluie : quelle pompe à eau de pluie choisir ?

En fonction de l'application, vous aurez besoin d'un type de pompe à eau de pluie différent. Nous énumérons ci-dessous les différents types de pompes à eau de pluie avec leur application spécifique.

Pompe à eau de pluie dans la maison : installation à sec

Nous commençons par les installations à sec. La pompe à eau de pluie n'est alors pas placée dans la citerne, mais au sec. Cette installation est plus avantageuse à l'achat que l'installation humide et est aussi plus facile à entretenir. Nous distinguons trois pompes, chacune avec son propre principe de fonctionnement.

La pompe aspirante est actionnée par un moteur électrique. Le mécanisme d'aspiration aspire l'eau du réservoir ou de la citerne dans une cuve sous pression, d'où l'eau part dans la conduite. Une pompe aspirante est relativement chère et requiert un entretien intensif. En contrepartie, cette pompe est très fiable et très puissante.

La pompe à jet est une pompe auto-amorçante qui est par exemple souvent utilisée dans le jardin. Les pompes à jet disposent généralement d'une seule turbine dans le corps de pompe. Cette turbine fournit une énergie de vitesse à l'eau, de sorte que l'eau peut être déplacée d'un point à un autre. Étant donné que la pompe à jet ne possède qu'une seule turbine, elle n'augmente pas la pression et la pression ne peut donc pas être adaptée en fonction de la demande. Les pompes à jet conviennent donc parfaitement pour arroser le jardin ou remplir la piscine, mais elles sont moins appropriées pour une utilisation à l'intérieur de la maison. Ce type de pompe à eau de pluie est relativement avantageux, mais son rendement est moins élevé et il fait plus de bruit.

La pompe hydrophore ou groupe hydrophore est aussi une pompe auto-amorçante, mais elle possède plusieurs turbines. La pompe hydrophore peut ainsi s'adapter en fonction de la pression demandée et du débit requis. De ce fait, la pompe hydrophore est aussi souvent utilisée à l'intérieur, par exemple pour augmenter la pression dans les conduites sanitaires afin que vous puissiez prendre de l'eau à plusieurs endroits en même temps sans perte de pression. Afin de régler la pression dans les conduites, vous avez deux types d'installation différents. Soit la pompe hydrophore dispose d'un réservoir ou d'une cuve sous pression, soit la pression est réglée automatiquement par une commande électronique. Dans le cas d'une pompe hydrophore avec réservoir, il est plus difficile de garder une pression constante, de sorte qu'elles sont moins souvent utilisées à l'heure actuelle.

 

Pompe à eau de pluie dans la citerne : installation humide

Vous avez peu de place à l'intérieur de la maison pour monter la pompe à eau de pluie ? Ou le tuyau d'aspiration entre la citerne d'eau de pluie et la pompe est trop grand ? Le cas échéant, vous pouvez opter pour une installation humide ou une pompe immergée. Dans ce cas, la pompe flotte dans l'eau ou repose sur le fond de la citerne. Ainsi la pompe fonctionne aussi entièrement silencieusement et vous n'entendez pas la pompe dans la maison. L'inconvénient est que son entretien est un peu plus compliqué, car vous devez retirer la pompe de la citerne en cas de problème.

Quel que soit le type de pompe à eau de pluie que vous choisissez, la pompe doit s'arrêter automatiquement s'il n'y a pas assez d'eau dans la citerne, afin que la pompe ne soit jamais au sec. Le système doit donc être doté d'une protection contre la marche à sec. C'est possible au moyen d'une protection contre la marche à sec interne ou au moyen d'un interrupteur à flotteur qui fait s'arrêter la pompe lorsque le niveau d'eau est trop bas.

Afin de veiller ensuite à ce que les appareils raccordés à la citerne d'eau de pluie puissent continuer de fonctionner, vous devez la remplir d'eau courante. Ce remplissage peut se faire de diverses manières. Ainsi, vous pouvez chaque fois remplir la citerne d'eau de pluie avec le tuyau d'arrosage ou vous pouvez prévoir une conduite permanente que vous commandez manuellement lorsque la citerne d'eau de pluie n'est plus assez remplie. Vous pouvez aussi utiliser un flotteur dans la citerne qui active automatiquement le robinet de remplissage.

Le scénario idéal est cependant que votre pompe à eau de pluie passe automatiquement à l'eau courante sans que la citerne d'eau de pluie ne doive être remplie. Ainsi, vous ne consommez que l'eau courante dont vous avez effectivement besoin, ce qui est évidemment beaucoup plus écologique et aussi plus avantageux pour vous.

Raccordement de la pompe à eau de pluie

En fonction du type de pompe à eau que vous utilisez, l'installation sera différente. En outre, l'installation peut aussi diverger légèrement selon la marque de pompe à eau de pluie choisie. Nous récapitulons ci-dessous les étapes principales. Vous aurez ainsi déjà une idée de la facilité avec laquelle vous pouvez installer vous-même différents types de pompes à eau de pluie.

Raccordement d'une pompe hydrophore

Pour le raccordement d'une pompe hydrophore, nous utilisons ci-dessous l'exemple de la pompe à eau de pluie Grundfos Scala2.

Étape 1 : Montez la pompe hydrophore sur un support horizontal solide au moyen de boulons passés dans les trous du socle. La Grundfos Scala2 peut être installée tant à l'intérieur qu'à l'extérieur, mais elle doit être protégée contre le gel.

Étape 2 : Raccordez maintenant le tuyau d'aspiration en dévissant à la main l'écrou-raccord inférieur. La différence de hauteur entre la pompe et la citerne d'eau de pluie ne doit pas dépasser 8 mètres.

Étape 3 : Raccordez ensuite le tuyau de refoulement en dévissant à la main l'écrou-raccord supérieur. La différence de hauteur entre la pompe et les utilisateurs d'eau (robinets ou toilettes) ne doit pas dépasser 15 mètres. Nous vous conseillons de placer encore un filtre entre la pompe à eau de pluie et le collecteur qui distribue l'eau de pluie dans la maison. Un tel filtre duplex compte deux composants : un filtre à fils grossier et un filtre de carbone fin. De cette manière, les petites impuretés sont également retirées de l'eau.

Étape 4 : Un bon remplissage est la clé du bon démarrage de toute pompe hydrophore. Dévissez à la main le bouchon sur le corps de pompe et remplissez entièrement le corps de pompe d'eau. Revissez le bouchon.

Étape 5 : Mettez la fiche de la Grundfos Scala2 dans la prise de courant et démarrez la pompe. Ouvrez le robinet de l'un des points de prélèvement et attendez jusqu'à ce que l'eau coule du robinet. Cela prend environ cinq minutes. Laissez encore couler un instant, afin de vous assurer que tout l'air soit évacué des conduites.

Étape 6 : Avec la Grundfos Scala2, vous pouvez ensuite encore régler manuellement la puissance de pression nécessaire au moyen des flèches sur le corps de pompe.

Raccordement d'une pompe immergée

Pour l'installation de la pompe immergée, nous prenons l'exemple de la Grundfos SBA booster.

Étape 1 : En premier lieu, il faut établir un raccordement entre la citerne d'eau de pluie et le local technique d'où partent les conduites sanitaires vers le reste de l'habitation. Ce raccordement se compose du câble d'alimentation pour la pompe immergée et du tuyau de refoulement par lequel l'eau est envoyée vers la maison depuis la pompe.

Étape 2 : La préparation de la pompe immergée proprement dite peut ensuite se faire. Fixez le tuyau d'aspiration flexible avec ballon d'air à la pompe immergée. Ce ballon d'air veille à ce que l'eau soit aspirée à 10 cm de la surface de l'eau. L'eau est notamment plus pure à cet endroit que sur le fond de la citerne, par exemple.

Étape 3 : Fixez à présent aussi le tuyau de refoulement, éventuellement avec un adaptateur, sur l'ouverture de pression de la pompe.

Étape 4 : Soulevez la pompe immergée par la poignée destinée à cet effet. Ne soulevez jamais la pompe par le câble d'alimentation, mais fixez par exemple une corde à la poignée pour faire descendre la pompe dans la citerne d'eau de pluie. Installez la pompe de façon à ce que l'orifice d'aspiration de la pompe se trouve au moins à 1 mètre au-dessus du fond de la citerne afin d'éviter l'aspiration de sable et d'impuretés.

Étape 5 : Ne nous reste plus qu'à installer l'interrupteur à flotteur. Ce capteur veille à ce que la pompe sache s'il y a assez d'eau de pluie ou non dans la citerne. Réglez la différence de niveau entre la marche et l'arrêt en modifiant la longueur de câble libre entre l'interrupteur à flotteur et la poignée de la pompe. L'interrupteur à flotteur peut ainsi être utilisé pour activer et désactiver la pompe, et permet d'éviter que la pompe ne se trouve au sec.

Étape 6 : À présent que tout est correctement raccordé, vous pouvez démarrer la pompe et contrôler si tout fonctionne. Mettez la fiche dans la prise de courant afin de mettre la pompe sous tension. Ouvrez un robinet dans le système et contrôlez si de l'eau coule du robinet. Laissez encore couler un instant, afin de vous assurer que tout l'air soit évacué des conduites.

Comme vous pouvez le lire, l'utilisation d'une pompe à eau de pluie offre de nombreux avantages et vous pouvez aussi facilement l'installer vous-même. Vous avez quand même des questions après la lecture de cet article ? N’hésitez surtout pas à contacter nos spécialistes Solyd.

Appelez-nous au 03 376 50 50