Mesure du CO2 et ventilation

Publié: Avril 13, 2021
Etiquettes: ventilation
Renson Sense compteur CO2

 

Une bonne ventilation de la pièce permet de réduire le risque de contamination par le coronavirus via l'air intérieur. Il est par conséquent important de bien surveiller la concentration de CO² dans la pièce afin de savoir exactement quand il convient d'aérer.

Nos spécialistes Solyd vous fournissent des explications détaillées.

 

 

Comment se déroule la contamination par le coronavirus via l'air ?

Lorsque vous parlez, criez, toussez ou éternuez, des gouttes de salive sont libérées, qui peuvent comporter des particules de coronavirus. Ces particules de coronavirus sont relativement grandes et lourdes et se retrouvent généralement déjà sur le sol un mètre et demi plus loin. Afin de vous protéger contre ces particules de virus plus grandes, il est surtout important de toujours porter un masque en cas de contact avec d'autres personnes, et de garder une distance assez grande.

Mais ce n'est pas tout. Lorsque nous respirons, nous retirons de l'oxygène dans l'air, que nous convertissons ensuite en CO2 dans notre corps, et expirons à nouveau. Des particules de virus peuvent également y être contenues. Ces particules sont plus petites et plus légères et ne tombent donc pas directement, mais restent en suspension dans l'air plus longtemps.

Si plusieurs personnes se trouvent dans une pièce mal aérée, voire pas aérée du tout, la concentration d'air expiré et donc de CO2 va vite augmenter. De cette manière, le risque que vous respiriez ces petites particules de virus et soyez contaminé augmente aussi directement.

En plus du respect des mesures de base pour prévenir la propagation du coronavirus, il est donc essentiel de bien aérer les espaces intérieurs. De cette manière, vous diluez les particules d'air infectieuses et réduisez le risque de contamination par le coronavirus via l'air intérieur.

Un compteur de CO2 s'avère-t-il utile ?

Plus y a de CO2 dans une pièce, plus il y a d'air expiré. Et puisque nous expirons également des particules de virus, il y a davantage de particules de virus en suspension dans une pièce mal aérée. Il a par conséquent été établi que les pièces avec une concentration élevée de CO2 forment un risque.

Mais comment savoir quand la concentration de CO2 dans une pièce est trop élevée ? Pour le savoir, vous pouvez utiliser un compteur de CO2. Il vous indique exactement la quantité de CO2 présente dans la pièce et vous signale quand vous devez aérer. Une pièce bien aérée a une concentration maximale de 800 ppm (particules par million). Si la concentration de CO2 passe au-dessus de 800 ppm, la ventilation est insuffisante et il est temps d'entreprendre une action.

Un compteur de CO2 est-il obligatoire ?

En tant qu'employeur ou exploitant d'un établissement, vous êtes tenu de veiller à ce que la concentration de CO2 soit inférieure à 800 ppm. Vous pouvez le faire en aérant de manière naturelle (en ouvrant une porte ou fenêtre), ou au moyen d'un système de ventilation. Un compteur de CO2 peut se révéler utile et pratique à cet égard, mais n'est en principe pas obligatoire. Bien qu'il soit recommandé.

Ils peuvent certainement jouer un rôle décisif chez les coiffeurs, dans les salles de classe et dans les restaurants. En plaçant un compteur de CO2 dans la pièce, vous savez toujours avec exactitude quelle est la concentration de CO2 et quand vous devez aérer. Ainsi, vous évitez à tout moment que la concentration de CO2 n'augmente trop et le risque de contamination par le coronavirus via l'air intérieur diminue considérablement. 

Quel compteur de CO2 dois-je acheter ?

Pour commencer, achetez l'appareil adéquat ! Ne confondez donc surtout pas un compteur de CO2 avec un compteur de CO ou un détecteur. Bien que leurs noms soient semblables, leur utilité est toute autre. Un compteur de CO est utilisé pour détecter des gaz dangereux, qui sont libérés dans le cas d'une mauvaise combustion d'un poêle. Un compteur de CO ne détecte donc pas du tout la concentration de CO2 dans une pièce.

Optez en outre pour un système facile à utiliser. Différents types de compteurs de CO2 sont disponibles sur le marché. Ainsi, il y a des appareils où vous devez lire la valeur de CO2 à l'écran, et il y a des appareils simples qui fonctionnent avec des codes couleur. Si l'appareil vire au rouge, vous savez tout de suite que vous devez aérer. Si l'appareil devient vert, la qualité de l'air dans la pièce est bonne pour le moment. Facilitez-vous la vie et optez pour un compteur de CO2 avec des codes couleur, comme par exemple le Renson Sense. Ainsi, vous ne devez pas examiner en détail quelle est la concentration de CO2 dans la pièce et vous ne devez pas non plus retenir la valeur seuil de 800 ppm. De plus, il s'agit aussi d'une indication claire pour les clients et les collaborateurs. Ils voient d'emblée que « le compteur est vert, l'air est sain ici ».

Où faut-il placer ce compteur de CO2 ?

Placez de préférence le compteur de CO2 au centre de la pièce, à une hauteur minimale de 1,5 mètre. Ne placez surtout pas le compteur à proximité d'une fenêtre ou d'une porte, car vous obtiendriez une image déformée.

En outre, utilisez toujours le compteur de CO2 comme un outil. Il vous fournit une indication sur la qualité de l'air, mais ne remplace en aucun cas d'autres mesures de sécurité. Si vous êtes par exemple deux dans une grande pièce et si la qualité de l'air est bonne, ce n'est pas une raison pour autant de s'asseoir tout près et de négliger le port du masque.

Pour finir, ne faites pas non plus une fixation sur la valeur seuil de 800 ppm. Il s'agit de la concentration de CO2 maximale autorisée, mais il va de soi que plus celle-ci est basse, mieux c'est.

Vous avez encore des questions sur les compteurs de CO2 ou la ventilation après la lecture de cet article ? N’hésitez pas à contacter nos spécialistes Solyd ! Ils se feront un plaisir de vous aider.

Appelez-nous au 03 376 50 50